Répertoire classique

Krishna

Selon la tradition, Krishna naît d’un cheveu noir de Vishnou, fils du prince Vasudeva et de Devakî.

Le roi Kamsa, un râja de la lignée des Bhoja, est cruel et immoral ; il est le frère de Devakî mais il est néanmoins amoureux d’elle.

Le jour des noces, alors qu’il conduit le char qui mène Devakî à son futur époux Vasudeva, il entend une voix céleste qui lui prédit que le huitième enfant de sa sœur causera sa chute. Fou de rage, il tire Devakî hors du char et lorsque Vasudeva voit cela, il promet à Kamsa de lui remettre ses enfants à naître.

Le couple tient sa promesse pour sept de leurs enfants mais épargne le dernier, Krishna. Lorsqu’il apprend qu’il a été trompé, Kamsa emprisonne le couple. Au matin, lorsque Kamsa apprend la naissance de ce nouvel enfant, tout comme Hérode, il fait tuer tous les nouveau-nés alentours.

Mais Krishna lui échappe pour être confié à un couple de vachers qui l’échangent contre une de leurs filles et l’enfant deviendra lui-même paysan. Apprenant cela, Kamsa ne cessera de lui envoyer de nombreux démons qu’il combattra avec son frère d’adoption Balarâma.  Les deux hommes, issus de castes différentes, seront frères de sang dans les luttes qu’ils vont mener et gagner ensemble.

Plus tard, Kishna quitte sa famille et s’installe au Gujarat. Là, il épouse Rukminî, retrouve son rang et participe à la grande bataille de Kurukshetra évoquée dans le Mahâbhârata dans lequel la Bhagavad-Gîtâ décrit d’ailleurs l’enseignement de Krishna. Mais les dieux l’avertissent qu’il doit quitter sa famille sinon sa lignée s’éteindra.

Alors qu’il quitte les siens, en chemin, il rencontre des hommes enivrés qui s’affrontent violemment. Il tente alors de ramener le calme, mais sans succès. Impuissant, il pénètre dans une proche forêt et entre en méditation pour chercher une solution. Mais tandis qu’il est enfin calme et serein, il est soudainement frappé par la flèche d’un chasseur nommé Jâras – « Vieil âge » – qui le prend pour un daim. Atteint au talon, seule partie vulnérable de son anatomie, il meurt, et son corps, perdu, reste sans sépulture. Krishna est représenté sous la forme de Jagannâtha, le « Seigneur de l’Univers ».

Lire plus...



 

Durga : danse soliste , Sous la direction du maitre janemoy Sai babu

Loin dans la nuit des temps, le démon Mahashasura avait envahi les cieux, massacrant les dieux. Comme à chaque fois dans ces cas-là, ils allèrent trouver les trois puissances de la Trimoûrti : Brahma, Vishnou et Shiva. Alors qu’ils réfléchissaient pour trouver une issue, une terrible tempête éclata. Des éclairs zébraient le ciel, un feu intense se dégagea. Les flammes prirent la forme d’une jeune femme de toute beauté. Tous les dieux la dotèrent de pouvoir, la pourvoyant en armes plus puissantes les unes que les autres : Shiva lui donna son trident, Vishnou son disque, Indra son vajra, l’éléphant blanc Airavata de celui-ci sa cloche ghanta, etc. Lakshmi la conseille quand elle s’incarne. Son apparence humaine est passagère. Elle prend souvent l’apparence d’une lionne, d’où les textes hindous où elle est décrite assise sur une lionne.

Elle plut à Mahîshâsura qui voulut l’épouser. Elle lui dit que s’il la battait au combat, il aurait ce qu’il désirait. Le démon envoya ses armées, qu’elle vainquit avec l’aide de Kali. Puis elle le tua, ramenant la joie aux habitants de la terre. Depuis ce temps, la déesse est vénérée en tant que déesse de la guerre. Alors que, comme tous les dieux, elle n’a pas de fonction négative. Elle est en fait la déesse de la paix. Pour la secte des Shakta, elle est la déesse suprême.



 

Devadasi :  danse soliste, sous la direction du maitre Shashardar Acharya

la danse des Servantes des dieux ,  au cœur  des temples sacrés de l’inde millénaire , invocations, louange, danse , telle une sculpture qui danse …

 

 

 

 



 

 

Sattriya : danse soliste , sous la direction de Bhabanada Barbayan

Danse classique indienne Sattriya ( danse originaire de L’Assam, Nord-Est de L’Inde )

Srikinaya Basudeva  – Chali nach –  Jhumura